Read La vida no es tan grave by Baptiste Beaulieu Online

la-vida-no-es-tan-grave

Las peripecias de un joven médico de urgenciasUna radiografía pasillo a pasillo, habitación por habitación, de los servicios de urgencias a través de la entrañable voz de un joven médico que, como una Scheherazade con bata blanca, cuenta a la paciente de la habitación número siete las divertidas y emotivas historias que ocurren cada en el hospital.Reseñas:«Una novela entraLas peripecias de un joven médico de urgenciasUna radiografía pasillo a pasillo, habitación por habitación, de los servicios de urgencias a través de la entrañable voz de un joven médico que, como una Scheherazade con bata blanca, cuenta a la paciente de la habitación número siete las divertidas y emotivas historias que ocurren cada en el hospital.Reseñas:«Una novela entrañable narrada por un joven médico residente cuya sensibilidad y humor nos acercan a la realidad de la vida hospitalaria.»Le Monde«Un historia fresca, impactante, tierna, en la que pensaremos la próxima vez que esperemos cuatro horas en urgencias.»Le Figaro Littéraire«Beaulieu humaniza y explica el día a día del hospital, y lo desdramatiza ayudándonos a entender mejor a quienes nos cuidan. A través de estas anécdotas divertidas y emotivas, recopiladas entre colegas e internautas, este joven doctor intenta mostrar que bajo lasbatas no hay más que hombres.»Psychologies«Si os gustó Urgencias, os encantará La vida no es tan grave .»Elle...

Title : La vida no es tan grave
Author :
Rating :
ISBN : 25541368
Format Type : Kindle Edition
Number of Pages : 240 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

La vida no es tan grave Reviews

  • Sintija Buhanovska
    2019-03-03 17:27

    Manuprāt, būt ārstam un rakstīt par savu ikdienu ir liela uzdrīkstēšanās, ja ir vēlme atklāt dažādas ar amatu saistītas situācijas. Cik gan viegli būtu rakstīt visiem ārstiem, ja nāktos dalīties stāstiņos par hipohondriķiem un "negribēju traucēt ģimenes ārstu, jo man ir 37,2 grādu temperatūra". Taču Batists Boljē no manis ir pelnījis visas piecas zvaigznītes tieši par to, ka grāmatā ir arī par skumjām, par apjukumu, par nedrošību, par to, cik delikātas mēdz būt situācijas, kurām ir jārod risinājumi. Jā, un arī ārsti mēdz pieķerties saviem pacientiem, taču tā nav iemīlēšanās, kaisle vai tauriņi vēderā, bet gan teju vai neaprakstāma sapratne, ka visi esam vienādi. Starp citu, šo darbu es ieteiktu izlasīt gan tiem, kuriem ir bailes no ārstiem, gan arī tiem, kuri uzskata, ka ārsti neko nedara un nevelta pienācīgu uzmanību saviem pacientiem. Šis ir darbs, kurš noteikti var paplašināt izpratni par ārstu ikdienu.

  • Nathalie
    2019-03-13 16:39

    J’ai toujours apprécié les témoignages, les récits qui s’inspirent du vécu des auteurs ou de leurs proches, mais aussi d’autres personnes dont l’expérience de vie peut nous enrichir. La lecture nous permet d’approcher des destinés si différentes des nôtres, ce serait dommage de se priver de leurs enseignements.Ce titre est comme un recueil d’instant de vie dans un lieu où tout peut basculer d’un instant à l’autre, les Urgences.Il y aussi en fil rouge, le cas de cette patiente en phase terminale qui sera un peu à l’origine de cette compilation de tranches de vie heureuses, malheureuses, drôles, cocasses, dramatique, tendres, agaçantes, horripilantes, déstabilisantes etc…On sort aussi parfois un peu du cadre strictement in situ en débordant un peu sur le lieu de vie de notre jeune interne conteur, mais c’est pour voir, comprendre combien une fois que l’on devient interne, on le reste et cela nous marque à tous points de vue.La vie n’est jamais avare de surprises, ce livre en est la parfaite illustration car au détour des codes, des situations attendues, classiques, ordinaires, il y a les petits et grands coups de théâtre, ceux qui mettent du sel dans l’existence que l’on ne savoure jamais assez.

  • Nour
    2019-03-01 16:31

    "dans les racines du sous-sol. On y entretient une flamme à chaque instant, celle de la lutte pour la vie » !Alors voilà crée un genre inédit en littérature : il n’est ni un roman (toutes les histoires sont vraies), ni un témoignage"L’hosto est un théâtre actif : on y chante ce que nous sommes, ce qui nous détermine ou nous émeut. Au cœur d’un service hospitalier, les médecins, l'équipe soignante, les patients, les va et vient, cette pièce quotidienne, dont les acteurs sont parfois heureux, malheureux, fatigués, déprimés ne finit pas d'étonner, être médecin,, c'est faire partie de plusieurs vies,j'comprend quelle responsabilité m'attend ça m'fait peur en fait XD qu'on le veuille ou pas, qu'on le sache ou pas, être médecin, c'est apaiser, soigner et être une source lumineuse de bonheur et de bonté.. et surtout ne jamais laisser son humeur <3

  • Buchdoktor
    2019-03-18 19:28

    Der Tagebuchschreiber und Erzähler, der sich im Buch Samuel nennt, arbeitet als Assistenzarzt in einem französischen Krankenhaus. Die Tagebuchstruktur seiner Erlebnisse gibt die Schlagzahl seines Berufslebens während einer Arbeitswoche wieder. Gearbeitet wird von 7 bis 21 Uhr in geteiltem Dienst mit längerer Mittagspause; die jungen Ärzte wohnen auf dem Krankenhausgelände in bescheidenen Verhältnissen im Wohnheim. Samuel wechselt jeden Tag zwischen der Notaufnahme und anderen Stationen hin und her, u. a. der Geriatrie und der Palliativstation. Der junge Mediziner ist sich der Tatsache bewusst, dass die Person des Arztes als Plazebo eingesetzt werden kann, er erklärt und tröstet mit Geschichten. Meist wissen Arzt und Patient, wenn ein Patient am Ende seines Lebens angelangt ist, ohne diese Erkenntnis auszusprechen. „Wenn ich [den Patienten] nicht heilen kann, begleite ich ihn so friedlich wie möglich bis zu seinem Tod“, ist Samuels Devise. (S. 192) Samuels Geschichten haben inzwischen ein Eigenleben entwickelt, er tauscht sie mit Kollegen aus, die wiederum Samuels Geschichten nutzen, um Schwerkranke und Sterbende zu unterhalten. Ziel der Ärzte ist dabei u. a. die Einsicht zu vermitteln, dass es immer jemanden gibt, dem es noch schlechter geht als dem Betroffenen. Samuel scheint ein Mensch zu sein, der vom Leben dringend Wunder erwartet. Innerhalb der geschilderten Arbeitswoche wird deutlich, dass der junge Arzt bereits gelernt hat, was es bedeutet, alt und hilfebedürftig zu sein. Wie eine Art Subtext zeigt Samuels Tagebuch die sozialen Ursachen auf, warum Patienten in die Notaufnahme kommen anstatt zum Hausarzt zu gehen, und man erhält Einblick in die Familienverhältnisse der Kranken, die sich in hohem Alter zum Teil nicht mehr bewusst sind, dass ihre Kinder längst nicht mehr leben. Notärzte in aller Welt haben einen sehr speziellen Humor, Franzosen haben ihre spezielle Art, makabre Geschichten zu erzählen – als Assistenzarzt in einem französischen Krankenhaus konzentriert Baptiste Beaulieu die Essenz aus beiden Perspektiven. Kenntnisse des Französischen und über Frankreich schaden nicht, um seine Sicht der Dinge nachvollziehen zu können. Als Zielgruppe des Buches kann ich mir Leser vorstellen, denen die heitere Atmosphäre aus „Ziemlich beste Freunde“ gefällt. Beaulieus Sinn für Humor konnte ich nicht immer folgen; von alten Menschen als "Oma" oder "Opa" zu sprechen, finde ich beispielsweise überhaupt nicht witzig.

  • Amina
    2019-03-11 17:26

    "L’hôpital est un théâtre : on y chante ce que nous sommes, ce qui nous détermine ou nous émeut. En bien, en mal, ce lieu est un athanor alchimique où se distille lentement l’humanité malade de la vie."L'hôpital, les médecins, l'équipe soignante, les patients, les va et vient, cette pièce quotidienne, dont les acteurs sont parfois heureux, malheureux, fatigués, déprimés ne finit pas d'étonner, être médecin, je crois, c'est faire partie de plusieurs vies, qu'on le veuille ou pas, qu'on le sache ou pas, être médecin, c'est apaiser, soigner et être une source de bonheur et de bonté..

  • Esperanza Sanchez
    2019-02-23 17:29

    Este libro me hizo reír tanto. Era mi compañero de viaje de mi trabajo a mi hogar y se imaginaran las escenas que daba en el transporte publico. Me encanto conocer a todos los doctores, enfermeras y pacientes que habitaban en ese hospital frances. Es un libro con fragmentos de diferentes tipos de vidas que logran tocarte el alma y hacerte reír mucho :)

  • Alexx Martinez
    2019-03-19 20:32

    Perdón por abandonarte, perdón por no darte el tiempo que merecías antes. Me encantaste con tus historias, me mataste de risa con tus ocurrencias, me hiciste llorar con la cruda verdad de lo que es el vivir, me hiciste añorar el sueño esfumado que tenia de más joven.50/50 Termino mi año con este libro que ha tocado mi corazón.

  • Janina
    2019-03-19 20:49

    15. November 2015, das Datum, an dem ich dieses Buch angefangen habe--31.05.2017, das Datum, an dem ich dieses Buch beendet habe."Für jede Handlung im Leben gibt es eine Veranlassung: Das gilt im Besonderen für die rektale Tastuntersuchung."Warum habe ich LEBEN IST NICHT SCHWER wieder in die Hand genommen - nach so langer Zeit? Die Antwort ist einfach: ich habe mich zu diesem Zeitpunkt in meinem Leben mehr mit dem Buch verbunden gefühlt. Das hat vorallem damit zu tun, dass ich gerade in einem Therapiezentrum aushelfe und mich in vielen Situationen wiederfinde. Das ist mal komisch, mal lustig, mal traurig und mal unglaublich schön. Baptiste Beaulieu formt skurille Szenen in deinem Kopf, die einem trotzdem immer realistisch und WAHR vorkommen. Menschen sind verwirrende Geschöpfe. Und herzliche. Und so viel mehr, als man auf den ersten Blick erkennt.Das ist definitiv eine Message, die im Buch herüberkommt. Eine von vielen. "Nutte mag zwar der älteste Beruf der Welt sein, aber eine alte Nutte kann sich trotzdem niemand vorstellen." Der Alltag im Krankenhaus läuft grundsätzlich genau so ab, wie ich es mir vorgestellt habe. Lange Arbeitszeiten, unangenehme Momente, wunderbar menschliche Momente, die klein sind, aber so groß, Begegnungen - einmalige und täglich mehrmals ablaufende Augenblicke und sehr sehr wenig Schlaf. Momente, die einem dem Atem rauben oder Momente, die so schnell kommen und gehen, dass man sie gar nicht richtig verarbeiten kann. Momente, die einen wachrütteln und Momente, die einem ein bittersüßes Lächeln entlocken. Momente, die bewegen - manchmal ist es nur ein Stolperstein auf dem Weg und manchmal ein Erdbeben.Dieses Buch war TOLL. Mehr kann ich da eigentlich nicht sagen. Es war TOLL. In Großbuchstaben.

  • Kurkulis
    2019-03-12 21:27

    Ļoti cilvēcīgi sirsnīga grāmata. Ar franču vieglumu par sāpēm, par krabīti, ārstu izdegšanu, labsirdīgi par kaitinošiem pacientiem, ar humoru par fizioloģiju u.t.t. Ir par ko pasmaidīt un beigās es apraudājos. Vienā vietā pamanīju plintusu grīdas līstes vietā, tas akmens tulkotājam. Pirms tam, lasot anotāciju un pašķirstot grāmatnīcā, domāju, ka izraušu vienā vakarā. Bet nē - sadalīju 3 vakaros, jo vienam bija emocionāli par smagu (smeldzīgu).Ielikšu dažus citātus:"Vakar, nogurusi no tā visa, sieviete Ugunsputns ierunājās paaugstinātā balsī un papliķēja man pa vaigu, izskatoties kā māte, kas pamāca savu dēlu: - Jūs visi par daudz uztraucaties. Mans stāvoklis jau nenozīmē, ka tūlīt miršu, bet gan to, ka esmu nonākusi sava mūža galā.""Cilvēkam ir dabiska tieksme aizbāzt savas atveres. Piemēram, Freida kungs uzgaidāmajā telpā, nedaudz nomaļus, uz priekšu saliecies. Viņam acīmredzami ļoti sāp vēders. Cilvēki uz viņu tā dīvaini nolūkojas. Ja varētu nozust, viņš to nekavējoties darītu.RrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrFreida kungs rūc. Preizāk sakot, rūc viņa vēders. Viņš nav norijis kaķēnu un, par spīti Ovidijam, arī nepārvērtīsies par kaķi ... Nē... nekā tamlīdzīga.RrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrŠoreiz Freida kungs ir rotaļājies [..] ar pieaugušo rotaļlietām. [..] Nez cik ilgi vibrē vibromasētājs?"

  • Marine
    2019-03-18 22:47

    Je connaissais le blog "Alors Voilà", je lisais quelques anecdotes, j'appréciais la façon d'écrire, sans plus.Et puis ce livre... On se laisse prendre par Baptiste, cet interne qui comme Shéhérazade tente de lutter contre la mort en racontant des histoires. Tout est vrai, tout est humain, c'est à dire à la fois beau et laid, triste et joyeux, parfois mythique dans ses histoires et sa façon de raconter la vie d'un hôpital.Alors merci, merci de nous rappeler certaines évidences qu'on oublie vite dans notre vie pressée, notre égoïsme.

  • Aija
    2019-03-10 21:42

    Grāmata, kas piespiež padomāt par simtiem veidu, kā nomirt, un grāmata, kas liek novērtēt to, ka esam dzīvi un veseli. Galvenais varonis ļauj ielūkoties ārstu ikdienā un sajūtās. Cik daudz tajā emociju, pārdzīvojumu un cik daudz spēka, fiziska un garīga, nepieciešams, lai darītu šo darbu. Grāmatas vizuālais noformējums liek noprast, ka saturs varētu būt ārstu ikdienas kuriozu pilns. Jā, arī tie te ir, bet vairāk tomēr prātā palika smeldze, kas ir šai profesijai tik klātesoša.Noteikti patiks visiem Grejas anatomijas faniem.

  • Collezionedistorie
    2019-03-04 19:31

    Essendo un libro ricavato da un blog, è frammentario e credo che non mi rimarrà molto del patchwork di personaggi che affollano i reparti e il pronto soccorso dell'ospedale francese dove lavora il medico specializzando che è autore e protagonista. Un po' di storie sono drammatiche, come quella della morente signora-uccello-di-fuoco che accompagna tutta la vicenda e di decine di ragazzini morti o moribondi... Dopotutto siamo in ospedale. Qualche raccontino fa anche sorridere. Lettura sbrigativa, non particolarmente memorabile, ma si fa leggere volentieri.

  • Anna Kolesińska
    2019-02-19 22:46

    Amazing piece of work. I wouldn't like to write here a lot about the plot but I would like to strongly recommend the book. I enjoyed it from the first page to the last and suffered only when I had to stop reading. Read it, open your heart and open your eyes to see the truth which this book contains.

  • Ieva
    2019-02-17 22:41

    It kā jau man patīk melnais humors, bet ne franču. Visā grāmatas garumā tikai pāris situācijas likās komiskas. Turklāt šķiet, ka bloga pārcēlumā uz daiļliteratūru tas tomēr pārāk asociējas ar to pirmo.

  • LīgaBalode
    2019-03-07 21:39

    Sapratu, ka man tā īsti nepatīk tā sauktās vilcienā lasāmās grāmatas. Pirmkārt, nesapratu, kā jau uz grāmatas vāka gadījusies kļūda - nav latviešu valodā vārda "tūkstots". Vai korektors nav pamanījis to, kas ir tieši acu priekšā, vai arī šī kļūda liecina, ka grāmata nav īsti nopietni vērā ņemama. Grāmatā patika tās vietas, kurās autors nopietni un ar līdzcietību aprakstījis savus (vai kolēģu) pacientus. Nepatika tās vietas, kurās, tā vien likās, autors par visām varēm mēģinājis izteikties pēc iespējas asprātīgāk, bet tā tas nestrādā. Sanāk vien samocītas frāzes. Kopumā - vidējs vērtējums vidējiem stāstiņiem.

  • Lire sous la Lune
    2019-02-28 18:54

    https://liresouslalune.com/2017/03/11...

  • Alexandritte
    2019-02-25 17:43

    Думаю, многие могли бы назвать ее книжной версией сериала Scrubs. Можно и так. В течение жизни французской больницы погружаешься со всей искренностью, при этом не погрязая в трагедиях и печали.

  • Niun
    2019-02-22 23:25

    Touchant, maintenant il y a peut-être des choses en trop

  • Marisol
    2019-02-16 20:54

    Me sorprendió para bien, ligero, anecdótico, vital.

  • Pure
    2019-02-23 19:48

    Pas mal comme lecture 3.75/5. j'ai bien aimé le contexte de l'histoire. le monde de l’hôpital, ce médecin interne qui raconte 7 jours de son quotidien dans le service des urgences beaucoup plus, on se rend vraiment compte que être médecin c'est une façon de vivre entre vie professionnelle et vie personnelle tout est là de l'émotion, de la joie, du stress, de la peur, avoir cette responsabilité qui parfois n'empêche pas certaines bêtises de se produire. Et suivre d'autres caractères à savoir les patients ça permet de pimenter un peu les situations et ça devient par la suite émouvant et drôle à la fois.Je pense que ce qui est vraiment bien et ce qui ma tellement plu et marqué dans ce livre c'est le fait qu'il permet de franchir les murs de l'hôpital, de dépasser les blouses blanches et de voir ainsi à l’intérieur de ces gens là qui sont présents pour résoudre nos problèmes de santé et prendre soin de nous mais également de se rendre compte qu' être médecin c'est un métier qui signifie avoir un devoir envers les gens certes, mais c'est également être un humain avant tout et donc avoir une vie à raconter, une histoire, c'est aussi avoir de la délicatesse, de l'humanité, de l'humour et plein d'autres choses dans sa poche .Le livre est parfois drôles avec toutes les anecdotes citées et d'autres fois triste et émouvant car ne l'oublions surtout pas que c'est l'hôpital, là ou il y' a de la maladies, là ,où quelques fois ou souvent c'est une question de vie ou de mort.ce que je trouve par contre dommage c'est que l'écriture n'est pas si emballante que ça. J'ai vraiment eu du mal à cerner le caractère principal qui n'était pas développé comme il le devait et puis j'ai aussi eu du mal à finir le livre car effectivement ça devenait un peu lourd et ennuyant. La première moitié était pas mal du tout mais au fur et à mesure que ça avançait j'ai commencé à sentir l'absence de ce petit quelque chose..... je ne sais pas mais je me disais : Ok, le mec est là, il nous raconte sa vie, et après? j'aurais voulu que la suite des événement soit autrement ou qu'au moins la fin nous surprenne un peu.MAIS BON: ça reste une agréable lecture en tout cas avec laquelle j'ai appris beaucoup de choses.

  • Cel Kila
    2019-02-25 21:28

    Dans "Alors voilà, les 1001 vies aux urgences", nous suivons un jeune externe dans son quotidien : au sein des urgences et dans les étages supérieurs... Entre craintes, joies, peines et questionnememts, on réalise à quel point cette vie la peut être émouvante, triste, heureuse, faites de petits plaisirs et de grandes tristesses (ou inversement), pas de demi mesure. Au début, j'ai eu un peu de mal avec le côté décousu du récit. Tout a une suite logique mais la ligne est difficile à percevoir. Le livre est fait d'anecdotes, parfois dures, parfois drôles. On s'attache rapidement à beaucoup de monde, on sourit souvent, et puis on fini par s'émouvoir de tout. C'Est un livre vraiment sympa. Vraiment. Il nous fait découvrir l'envers du décor de la façon la plus douce qui soit.

  • Anna-Marie
    2019-03-08 22:53

    J'ai commencé mes études de santé cette année et on m'a conseillé ce livre. Je n'ai pas connu le blog avant la publication du livre alors c'était une découverte totale. Ce livre est une perle, un petit bijou. On passe d’anecdotes en anecdotes au fil de la lecture en gardant un axe principal grâce à la patiente de la chambre 7. Ce livre c'est comme une expérience humaine, l'interne ne cache -presque- aucun détail, on découvre des patients de tous les âges, chacun avec leurs problèmes. C'est une découverte du monde médical, plus intime et avec le point de vue de tous les intervenants de l'hôpital.Ma lecture de "Alors Voilà" m'a enchanté et m'a donné encore plus l'envie de poursuivre ma voie dans les études médicales.

  • Mariposa
    2019-02-17 20:50

    C'est drôle, touchant, parfois émouvant et toujours sensible et plein de tendresse. Sept jours à suivre Baptiste entre les Urgences et les soins palliatifs, à rire des "bêtises" de certains patients et de leurs perles, à s'émouvoir de certaines situations, à laisser s'échapper une larme parfois et puis à découvrir ce et ceux qu'il y a derrière les blouses, les portes, les couloirs. de jolis portraits et un hommage à un boulot et à ceux qui l'exercent, ô combien utile, mais pas toujours apprécié à sa juste valeur.

  • Rich
    2019-02-25 16:35

    En castellano, "la vida no es tan seria", es un cúmulo de anécdotas y peripecias de un joven internista mientras que explica a una paciente cotilla en su hospital.He dejado el libro a poco de acabar no por malo, sino porque tras las risas e ironía inicial, me termina afectando más al ser muy real.Quizás podría estar mejor redactado (menos informal, menos listas, más estilismo a la hora de hacer flashbacks o dar voz a otros protagonistas de las historias y trifulas), pero su formato de microrrelato funciona.Altamente recomendado a gente del sector sanitario.A los otros... Beware.

  • Nathalie Ziegler
    2019-03-02 19:38

    J'ai découvert Baptiste Beaulieu par Facebook , puis par son blog . Lisant ses articles qui souvent trouvaient écho en moi , j'ai eu envie de découvrir ses livres ... qu'à cela ne tienne , il en avait publié 3 , j'achèterai donc les 3 ! Je viens de finir le premier ...je n’enchaînerai pas directement avec le second , il faut que je digère celui là ... beau , dur , émouvant , chaque mot , chaque phrase ciselée pour tomber juste , juste ce que j'attendais , juste ce que j'espérais : la vie , la maladie , la mort , l'espoir , l'empathie , le rire ...

  • Mymy Gilles
    2019-03-01 18:26

    Un joli petit livre écrit et publié comme un journal intime, à la fois amusant et triste. Amusant car l'auteur, un médecin interne, raconte les mésaventures sans conséquences de certains patients qui se mettent dans de drôles de situations (des objets de toutes formes se retrouvant coincés "par hasard" dans leurs corps!). Et triste, car son quotidien d'urgentiste, le médecin le raconte à une de ses patientes en stade terminale.

  • Ive
    2019-03-01 15:43

    Le style? Pas particulièrement emballant. On aurait gagné à un tout petit peu plus développer le personnage principal aussi. Par contre, l'idée ici c'est de mettre de l,avant les histoires extraordinaires du personnel d'hôpital, ce qui est fait avec sensibilité et humour. Bien réussi. à lire si vous avez besoin d'un petit boost de votre foi en l'humanité.

  • AnneSophie1205
    2019-02-18 15:41

    À mon sens, Alors voilà, les 1001 vies des urgences était un livre vraiment prometteur, mais malheureusement trop long, ce qui débouche sur une certaine lassitude du lecteur. J’ai cependant été émue par ce qui se déroule dans la vie de cet interne. Lien vers ma chronique : http://cequejelis.weebly.com/ce-que-j...

  • Ocilia
    2019-03-08 15:44

    Un recueil de petites histoires pleines de délicatesse et d'humanité...Je suivais déjà pas mal le blog de Baptiste Beaulieu, je suis donc naturellement conquise par le livre.Un style d'écriture tout en douceur et en images, un très beau regard sur sa profession, et critique aussi (même si je le trouve plus critique à travers le blog).A lire lorsque l'on s'intéresse au milieu médical.

  • San Lucos
    2019-03-09 20:41

    Très joli livre, plein d'histoires drôles, émouvantes, tristes ... Parfois on dirait du Chuck Palahniuk dans certaines tournures de phrases, expressions. Je me demande si ce livre (et par extension le blog dont il est issu) n'a pas été une thérapie pour l'auteur ?