Read La patience des immortels by Dominic Bellavance Michel J. Lévesque Online

la-patience-des-immortels

«Dominic Bellavance a relevé le défi de jouer avec les limites du bien, du mal, de l'utile et du nuisible»- La Horde Geek« Comme il était sobre, contrairement à la dernière fois, Sardomax pouvait mieux distinguer les traits d’Olivia Jills, cette ennemie qu’il avait si rarement vue en chair et en os. Elle n’avait plus de lèvres pour cacher ses dents décharnées, recouvertes«Dominic Bellavance a relevé le défi de jouer avec les limites du bien, du mal, de l'utile et du nuisible»- La Horde Geek« Comme il était sobre, contrairement à la dernière fois, Sardomax pouvait mieux distinguer les traits d’Olivia Jills, cette ennemie qu’il avait si rarement vue en chair et en os. Elle n’avait plus de lèvres pour cacher ses dents décharnées, recouvertes de taches noires. Des marques de chirurgie apparaissaient autour de son œil gauche, signe qu’on lui avait greffé un globe oculaire, et à l’endroit où auraient dû se trouver ses oreilles, il ne restait que des petits amas de chair rougeâtres. Quelques cheveux poussaient sur son crâne, répartis en plaques disparates et ses mains, comme probablement le reste de son corps, étaient ravagées par des brûlures cicatrisées. Malgré tout, Olivia avait pris la peine de couvrir son visage d’un grimage clownesque, qui n’améliorait en rien son apparence. Elle utilisait des produits bon marché : son sourire noirâtre, tout comme ses sourcils et ses pommettes, avait fondu sous l’effet de la sudation. Ainsi, elle croyait qu’elle pouvait jouer les Odi-menvatts encore une fois.Elle. Une vulgaire femme sans avenir.Et maintenant elle était là, livrée à lui. »Deux ans après avoir bombardé l’Île-Patience, l’arcuride Escarius Sardomax tombe dans la disgrâce de son supérieur. Les rétrogradations se succèdent; désormais initié aux bienfaits d’une drogue appelée « liberium », il renoue avec une facette de lui-même oubliée depuis longtemps : ses émotions.Il s’ouvre alors aux plaisirs de la musique et de l’amitié. Mais on sait que les sentiments sont une arme à double tranchant. Dans son esprit s’installent la douleur, la méfiance et la peur. Autour de lui, les ombres s’animent. Croyant que son passé revient le hanter, Sardomax amorcera une enquête qui le mènera, jour après jour, dans les abîmes de la terreur....

Title : La patience des immortels
Author :
Rating :
ISBN : 9782924321034
Format Type : Paperback
Number of Pages : 160 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

La patience des immortels Reviews

  • Ghoule
    2019-02-11 19:10

    L'univers des Clowns Vengeurs est sombre et étouffant. Il semble y avoir peu de place pour des vies véritables dans cet univers de méfiance et de survie.En ce sens, je salue les auteurs qui osent relever le défi de développer cet univers. Dans le cas de « La patience des immortels », Dominic Bellavance récidive - il s'agit de son 2e tome dans cet univers - et réussit à produire un récit crédible, à la trame de fond vivante et au récit intrigant, souvent rempli d'action et de suspense.L'approche de l'auteur est aussi fort intéressante : l'antagoniste du volume précédent revient comme personnage principal de ce récit. Je dois avouer que j'ai senti où la conclusion aller mener, même si je n'ai pas deviné tous les détours de l'intrigue. En ce sens, même si on a envie de suivre les traces de Sardomax (le protagoniste), on se doute bien comment tout ça va finir, vu les fautes qu'il a commises...À un autre niveau, l'utilisation du théâtre et de l'intérêt du protagoniste et de son principal allié pour la musique classique est intéressant. On sent ici une connexion avec notre réalité. La comparaison s'arrête là toutefois, car la compassion, le sentiment de communauté, l'idée de coopération, la notion concrète de l'amour ou de l'amitié semblent manquer - comme dans la plupart des récits des Clowns Vengeurs. L'auteur tente bel et bien d'en injecter une dose, mais la distance est demeuré entre moi (le lecteur) et les personnages.La simple notion de toujours devoir lutter entre la possibilité de perdre son emploi et ses privilèges et risquer la mort me semble difficile à soutenir pour la majorité des êtres humains. Sans doute les légiokhans n'en sont-ils plus?Enfin, je dois avouer ne pas avoir du tout compris l'épilogue, même après quelques lectures.Au final, je recommande « La patience des immortels » à tout lecteur qui a envie de visiter un univers où l'adrénaline et le glauque dansent sur le bord du précipice avec la mort.

  • Etienne
    2019-02-10 11:14

    Malheureusement pas aussi enlevant que le premier tome de cet auteur dans la série des Clowns vengeurs. En apprenant qu'il s'agissait d'une «suite» de ce tome, j'avais beaucoup d'attendes, mais en fait on retrouve très peu le personnage d'Olivia que j'avais tant apprécié, on ne retrouve pas non plus les limbes et les fameuses pilules sont également bien peu présentes. Bref, tout ce qui fait que le précédent roman ce démarquait positivement des autres de cette série est bien peu présent dans celui-ci. Il demeure tout de même un roman fidèle à la série, qui offre une intrigue acceptable et beaucoup d'action. La fin avec la tournure qu'elle prend, la surprise qu'elle provoque et l'apparition, enfin, du personnage d'Olivia et des éléments du précédent roman, sauve grandement ce livre. j'accorde donc un trois étoiles, même si un 3,5 serait peut-être plus acceptable, mais je ne peux donner un quatre à ce livre, qui pour moi, en fait trop peu trop tard.

  • Mireille
    2019-02-13 15:15

    D'habitude je lis pas des livres avec autant d'action, pis mon oeil est apparemment habitué à sauter des bouts descriptifs [et y'en a pas dans ce livre-ci], parce que là j'ai lu trop vite et j'étais un peu perdue, haha. Le personnage principal étant davantage en réaction, je ne savais pas trop quel était son but dans l'histoire. La dernière partie(view spoiler)[, avec le retour d'Olivia et les révélations sur le passé de Sardomax,(hide spoiler)] était très bonne et m'a fait ajouter une étoile. J'ai aimé le style d'écriture, particulièrement certaines figures de style originales qui marquent l'imaginaire.J'ai préféré le premier tome, mais c'est une bonne suite qui montre un côté de la société des Clowns pas souvent exploité dans la série.

  • Isabelle Simard
    2019-02-12 14:12

    Comme toujours, Dominic nous porte dans une série d'événement. On se demande où il nous mènera... mais jamais il nous mène là où on croit aller. J'ai été étonné par la chute des plus innattendues.Sardomax, je ne m'attendais pas, d'abord, à me retrouver avec un protagoniste arcuride. La série nous a habitué plus à des Odi-Menvatt ou prétendant au culte d'Odi. J'ai bien aimé que l'auteur nous porte dans la vie non professionnelle des personnages. Nous avions l'habitude de les voir en mission et honnêtement,j'en suis venue à croire qu'ils n'avaient pas de temps libres.Bref, un excellent bouquin qui nous en fait voir de toutes les couleurs.

  • Ellen Vaillancourt
    2019-01-22 13:02

    Ah! Bon sang! ce livre m’a giflée. La fin m’a empêchée de dormir, je me suis fait berner par l’auteur! Bon, je m’attendais un peu à la même ligne d’histoire que le tome 1 : Les Clowns vengeurs… et non! Cette fois, on suit le méchant Sardomax à travers sa vengeance et quelle vengeance!Un petit livre qui vous étonnera, ne juger jamais un livre par sa grosseur!

  • Dominic Bellavance
    2019-02-17 18:48